Drole de brame !


ou les zamours du Roi François 1er


Chambord !

Château du roi François, le 1er.


A l'automne, dans le parc, sous les frondaisons, les puissants seigneurs de la forêt, maîtres de la cour du Roi, se préparent à la parade annuelle.

Chapitre 1: Les prétendants


Ils gardent jalousement les femelles, qui paissent paisiblement dans la prairie.

Sans cesse à l'affût de l'intrus qui pourrait perturber le troupeau et essayer de s'accaparer quelque femelle d'humeur vagabonde, il va et vient.

Pendant ce temps, au château, le bon François revient de guerroyer dans l'est. Parfois il gagne, et souvent il perd, car son cousin Charles ne lui fait pas de cadeau.

Mais il est dominé par cette envie de faire la guerre ! Au nord, au sud, à l'est, mais surtout pas à l'Ouest, car ses ennemis y sont dangereux: ils portent haut leurs heaumes, rouges de sang. Alors il faut les laisser tranquilles.

De toutes façons, à cette époque de l'année, il faut laisser la testostérone dominer !

Point n'est besoin de se reposer.

Amoureux de belles rondeurs, d'accortes jouvencelles, il court la gueuse dans le parc de son château de Chambord, où il n'est point besoin de porter le casque, tant le cirque de ses amours est bien protégé.

Ses chevaliers sans peur et sans reproches sont aussi revenus de la guerre. Et ils peuvent profiter des donzelles dont le Roi ne veut pas ou ne veut plus.

Tant pis si Bayard est fâché après Marignan !  François sera paillard sans lui !

 

Avant de commencer sa quête, son chambellan , intendant de la préséance l'interpelle: "Sire, votre fraise est de travers !"

"C'est vrai, lui dit le Roi, je vais la remettre à l'endroit ! De toutes façons, dès que j'aurai trouvé quelque amoureuse, je tomberai la fraise !"

"Sire, lui rétorque le valet, dès que vous aurez fini, n'oubliez pas de la ramener, votre fraise !"

 

François est amateur de belle gueuse: la julie -femme à soldat, en argot- ne le satisfait pas. Il préfère la chasse royale!

Ses chevaliers n'hésitent pas à l'encourager dans les clairières : "François, monte, bourre !... Vivat !"

Et notre bon Roi François, 1er du  nom, est enthousiaste à l'idée de leur prouver sa vaillance et sa virilité.

 

Oh, il y a bien toujours quelque cochon qui traîne par là, ou quelqu'oiseau de mauvais augure. Mais peu lui en chaut ! Il continuera jusqu'au bout du brame !

Surtout qu'après la bagatelle, il rentre au château, retrouver son épousée. Il y aime danser, surtout le menuet, mais aussi cette nouvelle danse venue, du royaume germanique: la valse. Qu'elle soit à 2 temps, à 4 temps ou à 1000 temps, il la danse à l'envers.


Le bon Roi sait que ce drôle de brame n'est pas fini. Les combats seront rudes, il faudra guerroyer encore et encore...

Dans le 2ème épisode de notre feuilleton "Les zamours du Roi François à Chambord", vous pourrez assister aux combats les plus farouches entre les prétendants à la cour du Roi, dont les plus faibles ne se relèveront pas ! Des images sauvages et cruelles !

Prochainement sur cet écran.