Aventures au pays d'Amazon

ou "Méandres dans la jungle internet"


Depuis de nombreuses années, je suis client d'Amazon. Pour livres et disques essentiellement. Jamais je n'avais eu un problème, ni en livraison, ni en délais de livraison.

Et bien, ça y est!

 

Pour Noël, j'ai commandé un livre et deux disques le samedi. Abonnement Premium oblige: la livraison est prévue pour le lundi. Sauf que...

Lundi: message de Chronopost: "adresse erronée...prenez contact avec nous...pour fixer rendez-vous..." Ce qui fut fait !

Mardi: message de Chronopost: "adresse erronée...prenez contact avec nous...pour fixer rendez-vous..." Contact téléphonique houleux avec Chronopost qui me demande de "chercher le paquet dans le relais le plus proche".

Bien entendu, je refuse et exige la livraison à mon domicile, ce qui est le contrat Amazon.

 

Je décide alors de prendre contact avec Amazon, qui, après tout, est le donneur d'ordre de Chronopost.

Amazon me propose sur son site d'utiliser le "rappel téléphonique". Sur l'écran de mon ordinateur, j'indique mon numéro de téléphone dans la case idoine, et là, on me demande de programmer l'heure à laquelle je souhaite être rappelé: je choisis "maintenant".

A peine, la touche "enter" effleurée, mon téléphone sonne !...

 

Inquiet, étonné, je décroche et j'entends: "Service client Amazon, bonjour Monsieur MICHEL"

Puis: "Que puis-je pour votre service?"

 

Tout d'abord j'ai cru à une caméra cachée. Mais non, au bout du fil, en pleine période de Noël, j'avais un interlocuteur qui m'écoutait, qui essayait de comprendre mon problème et qui m'a promis de le résoudre.

Et qui m'appelait par mon nom... J'étais un Client Roi...

 

Et c'est Amazon qui m'a appelé, qui a pris en charge le contact téléphonique.

 

Et tout cela, sans passer par un centre d'appel à "18cts la minute + coût de votre opérateur"...

sans compter le temps passé à attendre que quelqu'un daigne répondre...

 

Efficace, rapide et "responsable"

 

Merci Amazon!

 

Mercredi 9h06: livraison effectuée.


Mars s'est Claire !


 

Seul sur Mars

 

Andy Weir

 Editeur : Bragelonne

 

Thriller

 

 

 

En mission sur Mars, plusieurs astronautes confrontés à une gigantesque tempête sont contraints d'y abandonner un des leurs, Mark Watney laissé pour mort.

 

 

 

 

Ce dernier s'apperçoit très vite qu'il est seul, les premiers secours se trouvant à plus de … 225 000 000 de kilomètres.

 

 Seul, isolé de tout et de tout le monde, avec pour seuls bagages les quelques objets qu'il a pu récupérer, ses connaissances scientifiques et une détermination sans faille.

 

Cela vous rappelle quelque chose ? Robinson Crusoe de Daniel Defoe ? Une île mystérieuse de Jules Verne ? Que nenni. Roman d'anticipation, l'auteur a placé son personnage dans une situation improbable dans un endroit impossible.

 

Car comment raconter l'hitoire d'un homme seul, abandonné, sur une planète lointaine, narrant son quotidien devant une caméra et détaillant avec moult détails et précisions en tout genre ses réserves de nourriture, d'oxygène et sa méthode de culture de pommes de terre (décidément les patates me poursuivent …...!) (Avis aux amateur d'épluchures...)

 Situation désespérée ? Peut-être car comme le dit si bien Mark Watney « Je n'ai aucun moyen de communication, tout le monde me croit mort, et je suis dans un habitat censé durer 30 jours !»

 Une fois, entamé, ce livre on ne le lâche plus, presque intimidé, voire effrayé à l'idée de tourner la page suivante mais pressé en même temps. Ce n'est pas seulement de la science fiction mais tout en même temps : un journal intime, un roman policier, un thriller.

 

« Seul sur Mars » est le seul roman rédigé par Andy Weir. Il vit aux Etats Unis en Californie.

 Son roman a obtenu le prix Seiun du meilleur roman étranger 2015.

 


Léon Pamphile LE MAY (1837-1918)


Poète canadien, québecois, de la fin du 19ème siècle

A un vieil arbre


Tu réveilles en moi des souvenirs confus.
Je t'ai vu, n'est-ce pas ? moins triste et moins modeste.
Ta tête sous l'orage avait un noble geste,
Et l'amour se cachait dans tes rameaux touffus.

D'autres, autour de toi, comme de riches fûts,
Poussaient leurs troncs noueux vers la voûte céleste.
Ils sont tombés, et rien de leur beauté ne reste ;
Et toi-même, aujourd'hui, sait-on ce que tu fus ?

O vieil arbre tremblant dans ton écorce grise !
Sens-tu couler encore une sève qui grise ?
Les oiseaux chantent-ils sur tes rameaux gercés ?

Moi, je suis un vieil arbre oublié dans la plaine,
Et, pour tromper l'ennui dont ma pauvre âme est pleine,
J'aime à me souvenir des nids que j'ai bercés.


L'île du serment

Peter May, un vrai raconteur !


Un roman policier qui n'est pas un "thriller".

L'histoire se déroule au Canada, et sur une île francophone!

Décidément, l'auteur aime la France.

Comme ses autres romans, ce n'est pas un roman qui va à 100 à l'heure. L'intrigue va son bonhomme de chemin.

C'est un roman d'ambiance.

Mâtiné d'un poil d'histoire, d'un zeste de fantastique...

Passionnant!

On dirait du Simenon, à la mode 2015.

A dévorer lorsqu'on est un brin romantique.

Peter May est un pur écossais.

Installé dans le Sud Ouest, il y écrit ses meilleurs romans.

Après la série chinoise, il écrit une remarquable trilogie policière dans les îles Hébrides: L'île aux oiseaux, L'homme de Lewis, Le braconnier du Lac Perdu.

 

Ces romans n'utilisent pas les ingrédients modernes de la littérature policière...

Mais ses ambiances, ses personnages sont fascinants.

 

Du grand polar !





Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patate


Mary-Anne Shaffer et Annie Barrows


Roman épistolaire


Editions 10 / 18


 


L'histoire se raconte à la première personne, celle de Juliet Ashton, écrivain, qui, en 1946, alors que tout le monde pansent ses blessures de guerre, entreprend une correspondance avec les membres d'un cercle littéraire basé à Guernesey.


 

Une correspondance, me direz-vous ? Pourquoi pas ? Il en existe de multiples dans le monde littéraire. Ce n'est pas la première que j'ai lu avec intêret mais sans plus.


Mais là, c'est différent. Le titre tout d'abord : que se cache-t-il derrière ces amateurs d'épluchures de patates ?! Quel est le rapport entre un écrivain, un cercle littéraire, Guernesey …. ?


A l'air, du numérique qu'il est doux de se plonger dans les écrits de cet femme tout aussi intriguée par ce cercle mystérieux et qui,  au fil de leurs correspondances et de leur confidences vont se lier d'amitié, apprendre à se connaître, se confier même. Peut-être le début d'une nouvelle vie ?


 


L'écriture est à la fois soignée et spontanée, c'est ce qui fait le charme de ce livre.


C'est une histoire, drôle, émouvante et bouleversante tout à la fois.


 


 


Mary-Ann Shafer est née en 1934 aux Etats Unis.


Elle est l'auteure du roman épistolaire « Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates » publié en 2008 peut de temps après sa mort et qu'elle a achevé avec l'aide de  sa nièce Annie Barrows lorsque sa santé est devenue fragile.


 



 



Révolution technologique


Ah voilà qui est intéressant !

A l'heure ,où tout doit aller vite, où tout doit se faire dans l'instant.

Pas le temps de prendre le temps !


Et bien, ce documentaire espagnol nous présente le BOOK du futur.

Je vous laisse apprécier.


Le coup d'e-claire


 

Petite rubrique littéraire.

 




Qu'est-ce que j'aime lire ?

Un livre du tonnerre !


Je critique, je critique...

Mais je lis !

 


Si c'est un homme.

par Primo Levi


Récit autobiographique relatant sa détention au camp d'Auschwitz

de 1944 à janvier 1945

 

Dans ce récit, Primo Levi se raconte à la première personne

et relate tous les faits qui se sont déroulés pendant sa détention dans ce camp.

Encore une histoire me direz-vous ? En ces temps de

commémoration du 70ème anniversaire de la libération des camps, peut-être

avez-vous l'impression d'être submergé voire même abreuvé de récits,

témoignage, études en tout genre, ou émissions télévisées ?

 

Pourtant ce récit ne ressemble en rien aux autres histoires

que vous avez pu lire. Au fil de votre lecture vous serez surpris par le style

d'écriture employé par Primo Levi. Vous aurez l'impression de lire un article de journal. Les termes employés, les phrases, le vocabulaire, tout est dit et raconté presque à la

manière d'un journaliste, comme si l'auteur était complètement étranger à ce

qui se passait autour de lui. Puis au fil de votre lecture, vous êtes submergé

par l'émotion et vous réalisez que non, ce n'est pas une fiction, mais un récit

véridique.

Car comment décrire l'indicible, l'innommable sans

choquer ? Avec des mots simples il réussit ce tour de force et nous emmène

dans son voyage jusqu'au bout sans haine ni animosité.

 

 

Rien ne peut justifier ni expliquer ces évènements tragiques. Car, comme le disait si bien un soldat allemand à qui Primo Lévi demande : « Pourquoi ? », ce soldat lui répondit « ici, il n'y a pas de pourquoi ! »

 


Primo Levi

né le 31 juillet 1919 à Turin et mort le 11 avril 1987 à Turin, est un écrivain italien ainsi que l'un des plus célèbres survivants de la Shoah.

Juif italien de naissance, chimiste de formation (il est docteur en chimie), de profession et de vocation, il devient écrivain afin de montrer, transmettre et expliciter son expérience

dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, où il fut emprisonné à Monowitz au cours de l'année 1944. Auteur désormais connu, il écrivit des histoires courtes, des poèmes et des romans.