Album Photo de Francis MICHEL

Lundi 9 janvier 2017

2016 a été une année terrible pour notre pays.

J'espère que 2017 vous apportera du bonheur pour vous et les vôtres. Qu'elle soit un symbole de paix et de tolérance !

Si cela est encore possible.

Je vous aime, mes amis de lumière.


29Dec

Les ados des centres sociaux de Perseigne et Courteille découvrent la photo argentique !

Publié par Club Photo Courteille  - Catégories :  #laboratoire argentique

Les jeunes de Courteille et Perseigne, leurs animateurs et Francis M. ont posé pour le blog !

Les jeunes de Courteille et Perseigne, leurs animateurs et Francis M. ont posé pour le blog !

Mardi 27 et jeudi 29 décembre, le laboratoire argentique, en association avec les centres sociaux de Perseigne et de Courteille ont convié les adolescents de ces deux quartiers à l'occasion d'une intercentres en marge du festival Technologiques qui se tiendra en juin 2017.
 

A l'occasion de cette intercentres, les jeunes de Perseigne et de Courteille ont donc découvert  les technologiques d'hier et d'aujourd'hui, à travers les cas d'école des jeux vidéos et de la photographie argentique.

Au programme, les membres du laboratoire argentique ont présenté les appareils photos et les photos noir et blanc d'antan, puis ont proposé deux activités très appréciées des jeunes présents. Dans un premier temps, chaque adolescent a pu prendre une photo-contact de sa main avec divers ornements sur du papier photo, puis assister au développement de l'image, apparaissant comme par magie dans le bain du révélateur.
Dans un second temps, les jeunes se firent photographier par Francis M. à l'aide d'un appareil photo instantané Polaroïd.

Francis M. et Jacques T., en pleine présentation du laboratoire argentique !

Francis M. et Jacques T., en pleine présentation du laboratoire argentique !


La vingtaine d'adolescents de Perseigne et de Courteille repartirent tous enchantés de cette découverte, non sans emporter au préalable leur photo de main et leur portrait au Polaroïd !
Aurons-nous de futurs photographes parmi eux ? Quoi qu'il en soit, le laboratoire argentique et les centres sociaux de Courteille et Perseigne furent comblés par l'enthousiasme de ces jeunes devant la magie de l'argentique ! De quoi en redemander !

De bien belles planches-contact qu'il fallait aussi faire sécher !
De bien belles planches-contact qu'il fallait aussi faire sécher !
De bien belles planches-contact qu'il fallait aussi faire sécher !

De bien belles planches-contact qu'il fallait aussi faire sécher !


20Dec

Une visite surprise au cours du lundi !

Publié par Club Photo Courteille  - Catégories :  #Cours du lundi

Une visite surprise au cours du lundi !
Une visite surprise au cours du lundi !
Une visite surprise au cours du lundi !

Comme à l'accoutumée, le cours des débutants s'est réuni après deux semaines de pause pour un dernier cours en 2016, le lundi 19 décembre.
Comme à l'accoutumée, les photographes de Courteille furent tous ravis de se retrouver, et accueillirent quelques nouveaux venus !

 

Comme à l'accoutumée, notre professeur favori, j'ai nommé Francis M. a...


Ah non. Cette fois-ci, Francis M. tout professeur qu'il était, avait d'autres obligations qui l'appelaient. Il vint toutefois en coup de vent informer la joyeuse assemblée que ce 19 décembre allait être une séance détente, mais qu'il confiait également la tenue de la soirée à un de ses amis les plus intimes, ami qu'il nous encouragea à chaleureusement accueillir.

 

Alors que Francis M. venait de partir, un homme barbu apparut prestement à la porte de la salle du club photo et nous lança un sonore "Ho Ho Ho !".

Le Père Noël, le seul, le vrai, l'unique, en exclusivité au club photo !
Le Père Noël, le seul, le vrai, l'unique, en exclusivité au club photo !

Le Père Noël, le seul, le vrai, l'unique, en exclusivité au club photo !

Eh oui, le Père Noël, grand ami de Francis M. et ancien élève émérite de ses enseignements en photographie, descendit exprès de Laponie, laissant son atelier à ses fidèles lutins des neiges, pour animer la séance du jour !

 

Notre cher Père Francis Noël vérifia tout d'abord nos certificats de bonne conduite, puis nous enjoignit à lui montrer nos deux plus belles photos d'entre toutes, pressé qu'il était de contempler notre talent en photographie et d'émettre quelques (bienveillantes) critiques sur chacune d'elle !

 

Les belles photos furent effectivement au rendez-vous, ce qui emplit de satisfaction notre prestigieux hôte et lui permit également d'émettre quelques recommandations, quelques conseils techniques sur certaines.


Pour finir la séance, le Père Noël nous proposa une petite interrogation écrite ; huit photos de rue prises aux quatre coins de la Normandie devaient être diagnostiquées par chaque membre de l'assemblée afin de déterminer la priorité utilisée (priorité ouverture, priorité vitesse), la valeur correspondante utilisée et le nombre d'ISO fixé.
Bien sûr, puisque nous étions tous munis de nos certificats de bonne conduite, cette interrogation n'amena à aucune correction de la part du Père Fouettard, ouf !

 

C'est sur la correction de l'exercice que nous nous quittâmes, en retard comme souvent, mais qu'importe ! Nous avions tous des étoiles plein les yeux et des rêves de cadeaux sous la cheminée plein la tête, car après tout...


...Les photographes sont de grands enfants !

Le Père Noël était très satisfait des grands enfants du club photo de Courteille ! Merci Papa Noël !

Le Père Noël était très satisfait des grands enfants du club photo de Courteille ! Merci Papa Noël !


Le Laboratoire Argentique du Club Photo de Courteille a rendez-vous avec l'Histoire locale...

Publié par Club Photo Courteille  -                                                                                   

Première partie de l'article de l'Orne Hebdo du 13 septembre 2016...

Première partie de l'article de l'Orne Hebdo du 13 septembre 2016...

Seconde partie de l'article de l'Orne Hebdo du 13 septembre 2016...

Seconde partie de l'article de l'Orne Hebdo du 13 septembre 2016...

Qui a dit que l'argentique était une technique datée et inutile ?
Qui a prétendu que savoir développer manuellement une photo et la tirer n'étaient pas des savoirs-faire précieux en cette ère numérique ?

 

Le club photo de Courteille avait rendez-vous avec l'Histoire, ce mardi 13 septembre 2016 quand, après un long labeur, le laboratoire argentique présenta les résultats d'un véritable travail d'historien : six tirages absolument inédits de photos prises durant la Libération, aux alentours du mois d'août 1944, alors que le général Leclerc libérait Alençon...

Et quelles photos ! Voyez plutôt :

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

Cette première photo, prise entre août et septembre 1944, nous montre un important convoi de ravitaillement américain en route vers Paris, et passant par Mamers.
La photo a été prise rue des Tisons, à Alençon.
C'est un fait que vous remarquerez sur chaque photo : malgré l'âge vénérable de la pellicule, elle fut remarquablement bien conservée, ce qui permit à chaque tirage d'offrir une véritable qualité à la prise de vue. La chance aide parfois bien la recherche historique...

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

En août 1944, toujours rue des Tisons à Alençon, le second cliché montre un half-track américain (reconnaissable à son système mixte de pneus et chenilles). Là encore, un excellent travail de la part de ceux qui aiment à s'appeler "des dinosaures", j'ai nommé : les photographes du labo argentique de Courteille, a permis de restituer une image inédite des rues d'Alençon et de l'armée des Alliés.

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

Les connaisseurs auront bien sûr reconnu sur cette troisième photo un char Sherman américain remontant encore une fois la rue des Tisons d'Alençon avec son équipage.

Mais nous arrivons bientôt aux photos les plus surprenantes de la série, celles qui montrèrent les restes de la défaite allemande aux alentours d'Alençon...

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

Prise aux environs de Saint-Paterne, ce char Tigre de la 9e Panzer Division (Et non 9e Panzer  Division SS comme l'état des recherches le laissait à penser en septembre.) a été détruit par la 2e Division Blindée de Leclerc alors qu'il barrait l'accès à Alençon par le sud.

Aucun doute possible, il y eut bien des chars Tigre dans la région d'Alençon.

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

Cette photo ci-dessus n'est guère polémique mais tout aussi précieuse; elle montre l'arrivée des premiers véhicules militaires US investissant Saint-Céneri-le-Gérei le 13 août 1944, lendemain de la libération de la ville d'Alençon par la 2e DB de Leclerc.

Le Laboratoire Argentique du Club Photo a rendez-vous avec l'Histoire locale...

S'il est difficile de localiser précisément la dernière photo, nous savons qu'elle fut prise aux environs d'Alençon en 1945. Elle montre une épave de char modèle "Panzer 4" détruite le 11 août 1944 et appartenant à la 9e Panzer Division (Il ne s'agit là encore pas de la 9e Panzer Division SS).

 

 

 

Nous tenons ces photos d'une personne ayant retrouvé ces pellicules dans la maison d'un membre de sa famille et ayant collecté le maximum d'information possibles sur les circonstances des prises de vue. Sans cette récupération miraculeuse, les informations et prises de vues contenues sur la pellicule n'auraient jamais vu le jour... C'eût été fort dommage.
Mille mercis donc à  la personne qui fit confiance au club photo de Courteille pour travailler en toute discrétion sur les clichés et à tous les passionnés qui firent progresser l'enquête sur les chars allemands visibles sur la quatrième et la sixième photo.

Ces six photos sont sans conteste un témoignage rare de ce que furent Alençon et ses alentours à la Libération.
Notre club photo est fier de les avoir fait revivre et d'avoir, modestement, participé au devoir de mémoire...

 

Puissions-nous toujours nous souvenir.


Coucher de soleil sur la Sarthe à Alençon

fuie des vignes
La Fuie des Vignes

Anthony MARTIN

Allez voir sa page sur Facebook


Bonne Année à tous les amis de la lumière


Amis de la lumière

 

2015 nous laisse des images d'horreur, de peur, de terreur...

Jamais nous n'oublierons ces images de destruction, d'enfants morts sur une plage, de guerre dans des pays même lointains, du retour des rouleaux de barbelés chez nous...

 

Dans un monde idéal, je rêve que 2016 soit l'année du Bonheur, de la Joie et de la Liesse.

Pour vous et pour les vôtres.

 

Amitiés à vous, mes Amis.


Amazon: le service client


Souvent, j'entends des critiques sévères sur Amazon.com.

Sur son gigantisme, sur son hégémonie dans le monde du livre et du disque.

Et bien je suis client d'Amazon.

et je suis fan !

 

Et ce n'est pas mon dernier et premier contact avec le Service Client Amazon qui va me faire changer d'avis!

Vivez mes aventures au pays d'Amazon sur la page "Chronique littéraire"


PADIRAC: le gouffre


Tout au fond du trou
Tout au fond du trou

Depuis 1899, il est possible de visiter le gouffre trouvé par Edouard Alfred Martel.

A 103mètres de profondeur, le site est remarquablement aménagé et la visite de ce site extraordinaire vous marquera à jamais.

Situé dans le Lot, du côté de Gramat, le gouffre reçoit près d'un demi million de visiteurs par an.

Allez-y, vous ne le regretterez pas.

Allez voir le remarquable site internet de Padirac:

www.gouffre-de-padirac.com

Vous y trouverez bien sûr, toutes les informations sur le gouffre, mais aussi des vidéos, des fiches pédagogiques, etc...

Mais avant, allez voir ma page "Padirac" et le diaporama correspondant en page "Diaporama".


Claire se lance dans la science-fiction !

Loin de Jules Verne, c'est cette fois sur Mars qu'elle apprend à cultiver les patates extra-terrestres.

Si vous voulez y comprendre quelque chose, allez sur la Page "Chronique littéraire" et puis surtout lisez le bouquin.



Hommage

Une bande de salopards veut nous obliger à vivre comme eux.

Pour nous imposer leurs mœurs, dans notre pays de liberté, ils viennent dans nos campagnes, tuer nos enfants et nos compagnes...

Au nom de quoi ?

 

De quel droit peuvent-ils obliger nos enfants à vivre dans l'abstinence des plaisirs, dans l'absence de musique et de joie, dans le rejet du sport ?

De quel droit veulent-ils obliger nos compagnes à s'emprisonner dans des voiles sans forme et sans couleurs ?

 

Je veux rendre hommage aux 130 morts et aux nombreux blessés de cette ignominie.

 

Vous verrez le diaporama de cet hommage en page "Diaporama"

Bande de salopards !


Arbres d'Ecouves

Fleuron de nos forêts domaniales, cette magnifique forêt abrite de nombreuses espèces végétales et animales.

Remarquablement entretenue et exploitée, c'est un point de randonnée, de promenade, de cueillette.


Particulièrement giboyeuse, notamment en cervidés,c'est aussi un lieu renommé de chasse, à courre ou à tir.


Forêt royale depuis 1220, elle a été très abîmée avant que l'aménagement, commencé en 1863, ne la reconstitue en futaie.
En 1667Louis XIV y avait fait implanter 325 bornes en granit de Hertré (toujours visibles) pour marquer la limite des célèbres chasses seigneuriales. Elles sont aujourd'hui classées monuments historiques.
En 1882 a été capturé le dernier loup de la forêt.

Sur la page "Arbres d'Ecouves", vous trouverez l'album photo des arbres d'Ecouves.

Et comme d'habitude, vous trouverez le diaporama complet....

en page "Diaporama".

 

Avis aux amateurs

Le vendredi 13 novembre, à Radon,

Jean Marie Foubert racontera l'histoire de la Forêt d'Ecouves.



Mais qui est Léon Pamphile Lemay ? Réponse dans la chronique littéraire.

 


Peter May

Le Simenon nouveau est arrivé !


Connaissez-vous Peter May ?





Cet écossais, qui a choisi la France et les Cévennes, pour raconter ses intrigues policières au Canada ou en Chine, est critiqué en page "Chronique littéraire".


Brame à Chambord


Vous souvenez-vous ?

de drôle de brame ?

 

C'était à Chambord, c'étaient les zamours de François, Roi va-t-en guerre, Roi coureur de jupons, Mais Roi quand même !

 

Il y a un an déjà.


Si vous n'avez pas de souvenirs précis, si vous voulez de la fraîcheur, allez réviser vos classiques: ils sont toujours en ligne.

Mais que manquait-il ?

 

La vidéo bien sûr !

Le diaporama existe aussi désormais, en page "Diaporama"

 

J'attends vos commentaires.


Dans la Maison de Valérie,

l'on danse, l'on danse!...lon là!...


L'exercice n'est pas aussi simple que l'on croit.

Ni pour les danseurs, ni pour les photographes.



Mais le résultat en vaut la peine!


La prof se lâche, s'amuse et régale ses élèves avec grâce.




Bien sûr, le diaporama musical clôt la séance en page "Diaporama".


Estampe lumineuse
Estampe lumineuse





C'est la rentrée !

Il y aura du neuf sur www.ecouves.fr !


Pour commencer, changement de "une".

L'ancienne est archivée, renommée "Une 2014/2015", pour que vous puissiez rafraîchir vos mémoires et vos ram.


Mais le principe restera le même, bien sûr pour cette saison encore.


Comme en politique, du changement, il y en a, mais ça reste finalement la même chose.

Point trop n'en faut!



Parc du Domaine de Chambord

C'est de nouveau le début...

Le site du Parc réémet !...


La rubrique e-claire revient.


Elle a lu !

Oui, vous avez bien vu, elle a lu !

Vous la retrouverez sur la page "Chronique littéraire", avec une chronique écologique !


En prime, un très joli petit film sur

LA révolution technologique de ce 21ème siècle.


"Book"

Je n'en connais pas l'auteur, c'est en espagnol, mais sous-titré en français, et c'est magnifique, tout simplement.






Concours Photo du Parc Régional Normandie Maine.


Je vous aime, vous qui avez voté pour ma photo "Lumières d'Ecouves".

Grâce à vous, j'ai gagné le Prix du Public.




Avec en cadeau, un livre de photos aériennes de la Normandie,  un pot de confiture, et une bouteille de Calvados du Domfrontais....



Grâce à vous,

qui avez voté pour ma photo,

j'ai gagné.


Merci!

Je vous aime.