La grande arche perdue


1981

François -le vrai - est à l'apogée de sa gloire. Il vient d'être élu.

Même si ses prédécesseurs avaient imaginé ce monument sur le grand axe parisien - Louvre, Concorde, Champs Elysées, Arc de Triomphe - c'est lui qui va le réaliser.

Le projet de l'architecte danois Johann Otto von Spreckelsen est retenu.

 Les travaux commencent en 1985 et le bâtiment sera inauguré en 1989.

2,5hectares de verre anti-reflet, 3,5 hectares de marbre de Carrare, 300 000 tonnes sur des fondations à 30 mètres de profondeur. Le toit à lui seul pèse 30 000 tonnes.


Aujourd'hui, ce sont des services du Ministère de l'écologie et du Développement durable qui occupent l'essentiel du bâtiment.


Hélas, le bâtiment vieillit mal. Il coûte cher en exploitation et en entretien.

Aussi le toit panoramique et son restaurant sont hélas interdits au public depuis 2010.



Cliquez sur la flèche pour lancer le diaporama


François -le vrai, le grand - a voulu imiter Louis XIV, Napoléon et Hausmann.

30 ans plus tard, l'état du bâtiment est inquiétant.

Chaque Président de la République a voulu laisser une trace architecturale de son mandat.

Quelle trace nous laissera François Hollande, actuel locataire de l'Elysée ?



2 commentaires