Les arbres



Et n'oubliez pas d'aller voir le diaporama "Arbres d'Ecouves" sur la page "Diaporama".


Dans l'histoire de l'humanité, l'arbre a toujours été attaché à notre évolution. Admiré, respecté, il est enfoui dans notre inconscient. Il est considéré comme source de vies, comme un abri séculaire, comme une protection naturelle.

Lorsque l'on parle de réchauffement climatique, nous pensons que les arbres peuvent nous aider à sauver la planète.

Il produit du CO2 quand il brûle, mais il en capte lorsqu'il croît: son bilan énergétique est considéré comme nul !...

Boisez, boisez, et reboisez encore...




Déjà, au jardin d'Eden , notre mère à tous, est soumise à la tentation au pied d'un arbre. Et le Fourbe lui offre un fruit de cet arbre....


Dans nos contes d'enfant, l'arbre tient une place majeure. Le Petit Chaperon Rouge, Blanche Neige, Jack et le haricot géant, le Petit Poucet et tant d'autres aventures se déroulent autour des arbres...




La vie de l'arbre est comparable à la vie humaine. Seule change l'échelle de temps.

Dans la première partie de sa vie, de 1 à 10ans environ, il est faible, et souvent ne peut se débrouiller seul. Il est attaqué par toutes les espèces végétales autour de lui, par les espèces animales qui vont le croquer ou lui transmettre des maladies.


Les plus solides survivent et dans la deuxième partie de sa vie, de 10 à 20 ans environ, il va croître dans la douleur, toujours attaqué de toutes parts. Il pourrait alors ne pas pousser droit et partir de travers, ou bien recéper du pied pour faire un bosquet sans formes. Avec l'aide de ceux qui l'aiment, il sera tuteuré, élagué, nettoyé et protégé.

Il deviendra alors un arbre au port majestueux, ou fournira des fruits de bonne qualité, pendant de nombreuses années.


Dans la dernière partie de sa vie, il souffrira de maladies, de déformations douloureuses, d'amputations...

Ses branches vont mourir petit à petit, tomberont sous les assauts du vent et des tempêtes. Puis il tombera...









Le poète a dit -je ne sais plus lequel !- "Planter un arbre, c'est s'acheter un bout d'éternité."

Pour ma part, j'ai planté 15 000 arbres, en reboisant 17 hectares.

Si la durée de vie moyenne d'un arbre est de 100 ans, je me suis payé 1 million 500 000 ans d'éternité.




Le chêne écouplé à Fontenai les Louvets
Le chêne écouplé à Fontenai les Louvets


Forêt d'Ecouves
Le carrefour de La Croix Madame en Forêt d'Ecouves



Et n'oubliez pas d'aller voir le diaporama "Arbres d'Ecouves" sur la page "Diaporama".


Mais qui est Léon Pamphile Lemay ? Réponse dans la chronique littéraire.